Un nouveau créateur à découvrir,
une jolie adresse à partager,
une destination à tester
et plein d’autres choses encore.

Abonnez-vous à la newsletter French Mômes
pour recevoir toute notre actualité.

Rive Droite Paris

 

Rive Droite Paris et moi c’est d’abord une histoire de pochette !
Eh oui comme 99% des filles, je collectionne les pochettes : micro ou XL, unies ou imprimées, chics ou décontractées…
A chaque occasion sa pochette !

Bref, en septembre dernier alors que je me baladais dans les allées de Maison & Objet en mode repérage, je tombe sur le stand de Rive Droite Paris (découvert quelques temps plus tôt sur le Playtime) et là je vois LA POCHETTE, celle qu’il me fallait absolument : BARBETTE

Je rencontre Aurélie, l’une des trois co-fondatrices de la marque et nous décidons alors de nous revoir au calme pour qu’elle me raconte toute l’histoire. Depuis j’ai adopté Barbette qui me suit vraiment partout et j’ai décidé de partager avec vous mon coup de coeur pour cette marque qui prône des valeurs éco-responsable.

Rive Droite Paris ce sont des accessoires à vivre crées pour toute la famille : des sacs, des pochettes, des trousses de toilette… conçus dans le respect de l’environnement.
A l’origine, il y a une envie de contribuer (en tout cas d’essayer) à faire évoluer les choses, à faire bouger les mentalités
pour un monde plus vert, plus propre et surtout plus respectueux des hommes et de la planète.

Comment ?
Les produits sont tous confectionnés à partir de chutes de tissus qui auraient vraisemblablement été détruites.
On appelle ça l’upcycling.
Tout est produit au Maroc, dans des conditions de travail respectueuses. Chaque couturière est clairement identifiée
afin de pouvoir suivre le cycle de vie des produits en toute transparence.

De bien jolies valeurs pour de jolis produits.

La nouvelle collection « Un Printemps à Paris » vient tout juste de sortir, l’occasion de vous faire découvrir
ses superbes couleurs, rose minéral, miel et terracotta, en images.

Retrouvez également un peu plus bas dans l’article, l’interview green d’Aurélie, co-fondatrice de la marque.

rivedroite1rivedroite3rivedroite2rivedroite4rivedroite8 rivedroite6rivedroite11rivedroite25 rivedroite20

Crédit photo : French Mômes

 

Merci à Aurélie de s’être gentiment prêtée au jeu de l’interview.

rivedroite17

en mode création

Comment est née votre marque ? Comment vous êtes vous rencontrées ? Vous faisiez quoi avant ?
J’ai rencontré Yasmine il y a plus de 10 ans à l’ESCP à Paris. On a sympathisé en cours d’anglais, on est devenues amies. Un soir, Yasmine m’a invitée dans le resto de sa mère dans le Marais. J’y ai rencontré Sofia, sa sœur.  On s’est connu comme ça, rive droite.
Yasmine et moi on a bossé plus de 10 ans dans l’industrie cosmétique avant de se lancer. Un jour on a eu envie de travailler autrement (sûrement la trentaine, l’arrivée des enfants etc, cette petite voix intérieure qui dit avec insistance que c’est le moment…) Alors on a quitté nos très grosses boîtes et on a tenté l’aventure. Sofia, elle a eu 1000 vies avant : elle a fait des études de gemmologie, implanté des marques de joaillerie au Maroc, a bossé comme styliste dans des magazines marocains. Elle avait envie de se lancer dans la création à plein temps. Notre trio Rive Droite est né comme ça, avant tout comme une histoire d’amitié et de valeurs.

Racontez-nous votre marque en quelques mots, son histoire, son univers ?
L’idée est venue progressivement, après avoir fait le constat que sur 13 millions de tonnes de textiles jetées dans le monde chaque année, seulement 2 millions sont recyclées.  Cela a beaucoup nourri les discussions.
Rive Droite Paris est née : une marque de sacs et accessoires fabriqués à partir de chutes de tissu, ou de coton recyclé, avec un nom comme un clin d’œil à notre Paris chéri, là où on s’est rencontrées. Yasmine et Sofia vivant à Casablanca, on a monté notre structure comme ça, entre 2 pays. L’approvisionnement des matières et la production  se fait au Maroc, on fait des allers-retours Paris et Casablanca pour travailler ensemble.
Un mot pourrait résumer Rive Droite Paris, c’est Upstyling. Un mot inventé pour décrire notre philosophie.
Upstyling = Upcycling + Lifestyle
L’Upcycling, c’est l’art de donner une seconde vie aux « déchets » textiles.
Le Lifestyle pour nous, c’est un style de vie joyeux et trendy, dans lesquels les accessoires sont là pour vivre de jolis moments avec toute sa tribu.
On a conçu nos sacs et accessoires pour qu’ils puissent convenir aux hommes, aux femmes, aux enfants, à toute la tribu : des produits transgénérationnels, mixtes, avec l’usage que chacun veut bien lui en donner.
C’est ça notre univers : en vadrouille, avec des produits faciles à vivre, cools et qui ont du sens.
Notre univers c’est aussi évidemment le Paris qu’on aime. Celui de la Rive Droite car on y a toujours vécu. Chacun de nos produits porte le nom d’une rue de Paris, comme  un clin d’œil, et surtout une invitation à découvrir ou re-découvrir la rive droite.

Où trouvez-vous l’inspiration ? Comment imaginez vous les nouvelles collections ?
Les matières sont nos principales sources d’inspiration. On part vraiment de la matière pour créer les nouvelles collections.
On est des fans de denim toutes les 3, surtout Sofia qui a mille idées à la seconde pour le revisiter. On est notamment en train de discuter avec un groupement professionnel au Maroc qui est en train de  faire des tests pour créer du denim à partir de coton recyclé.
On s’intéresse de très près aux nouvelles technologies textiles qui vont de plus en plus permettre d’avoir de nouvelles matières plus « propres » comme le cuir vegan par exemple.
Ensuite il n’y a pas de règles, tout est source d’inspiration. Un lieu, un voyage, Pinterest, nos brainstorms, les envies de nos clientes …

Quelle est votre pièce fétiche et celle que vous préférez ?
Célestins car il nous accompagne partout !!  Aussi bien dans les rdv pro, les we en amoureux, les vacances en famille…. On ne le lâche pas.
Et Barbette la pochette en snow … ce léger effet marbré nous a rendues dingues !!! Mais bon c’est sans compter la capsule BeachWear qu’on prépare….
Ce qu’on aime dans nos produits c’est leur côté polyvalent. On peut partir en week end avec un sac qui sera aussi bien utilisé par les hommes que par nous. On y glisse une pochette pour ranger ses affaires, on la sort pour aller prendre l’apéro ou diner. Facile !

Des projets ?
On a mille projets ! On travaille sur les nouvelles collections : une collection capsule Beach Wear pour l’été, la collection Back to school.
On travaille aussi sur des projets de collaboration avec des marques qu’on adore ! Mais c’est un peu tôt pour en dire plus… A suivre à la rentrée.
On travaille aussi sur un projet de création de coopérative de femmes couturières au Maroc, mais là encore c’est un peu tôt pour en dire plus.

Votre rêve pour Rive Droite ?
Que Rive Droite soit un énorme succès et contribue ainsi à changer les choses, petit à petit !  Notre postulat est de dire que chaque action individuelle, additionnée à toutes les très nombreuses actions individuelles menées par des acteurs engagés (associations locales, entreprises, collectifs…) vont contribuer à changer les choses. Rive Droite Paris c’est notre contribution à ce changement vers une économie durable, désirable et rentable. Travailler sur cette marque donne plus de sens à notre quotidien, alors on rêve de la même chose pour nos clients.

Qu’est ce qui vous plaît le plus dans cette aventure ?
Les rencontres qu’une telle aventure occasionne, la luxe de choisir les personnes avec qui on travaille, la liberté de travailler pour soi, le fait de se lever tous les matins avec l’excitation (et l’angoisse aussi de la to do list interminable) de la journée qui commence, de travailler selon nos valeurs, de ne plus avoir le blues du dimanche soir…. Je continue ???

en mode responsable

Rive Droite s’inscrit dans le mouvement de la Fashion révolution, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur votre engagement ?
Le mouvement de la Fashion Revolution milite pour une réforme en profondeur de l’industrie de la mode et incite chacun d’entre nous à s’interroger sur les impacts de sa consommation sur l’homme et sur l’environnement. Forcément ca nous parle. Chez Rive Droite Paris, on est capables de dire qui a assemblé votre blouse d’écolier, qui a délavé les chutes de jean utilisées pour fabriquer vos sacs week-end, d’où vient le coton recyclé de vos pochettes. Nous nous approvisionnons au Maroc. Tout est transformé sur place, dans des ateliers de confection à taille humaine, où les conditions de travail sont bonnes, les salaires décents.
A leur invitation, on a participé à la conférence Changer la mode pour le climat, organisé dans le cadre de la COP 22, à Marrakech en novembre dernier.
Cette conférence avait pour but de mettre en avant les solutions existantes et d’échanger sur celles à venir, dans le domaine notamment de l’éco-conception, le recyclage des matières textiles, les procédés de production à moindre impact environnemental. C’était un honneur de pouvoir contribuer aux échanges.

En quoi l’Upcycling et le Recycling sont au coeur de votre process ?
Le point de départ de notre démarche ce sont les matières. A date, nous travaillons 3 types de matières qui existent déjà sur le marché (cad qu’on ne fait rien produire pour nous) et qui sans nous seraient détruites ou envoyées dans des marchés informels en Afrique sub-saharienne :
1/ le coton recyclé : on récupère les surplus de la balle de coton qui tombent du métier à tisser, on les remet sur la machine et on les retisse. Ca donne une matière grainée, un peu « imparfaite » mais ca nous plait !
2/ le denim : on achète des chutes de denim dans des usines de confection qui travaillent pour des grandes marques de jeans.  Ces chutes de production sont de grande qualité, c’est juste que cela nous demande beaucoup plus de boulot de tri, de coupe, de calibrage, pour préparer la matière avant la confection de nos accessoires.
3/des fins de stocks dormants de tissus dont plus personne ne veut car la production est finie. On s’en sert pour faire les doublures de nos accessoires. Ca nous permet d’avoir des tissus de super qualité, et qui changent au gré des arrivages.

Vous avez signé la charte de la mode pour le climat. Quelles en sont les principales mesures ?
Cette charte invite notamment les marques à :
– concevoir des produits faits pour durer et renaître
– utiliser au maximum des matières 1eres locales faiblement consommatrices d’eau et de pesticides
– favoriser les procédés de production économes en eau et en énergie, tout en contrôlant le rejet dans la nature.
-utiliser des modes de transport générant le moins de gaz à effet de serre (privilégier le transport fluvial par ex)

Qu’aimeriez vous voir changer dans le monde ?
Hummm. Vaste question !! Peut être la perception des choses.
La mondialisation et les news anxiogènes que nous entendons tous les jours en boucle rendent les gens pessimistes. Ca peut créer un climat de peur, et on sait combien c’est dangereux. En créant Rive Droite, on a découvert une nouvelle économie, préparée par des gens passionnés et passionnants, ancrés dans la volonté d’un lendemain meilleur et d’une nécessaire coopération entre les pays.
Notre plus grand souhait est que la mondialisation devienne positive et coopérative, que les consommateurs se rendent compte de leur pouvoir et poussent les gouvernements, les grandes entreprises à faire mieux parce que c’est possible, souhaitable et que cela peut être vraiment joyeux. En tout cas, nous on y croit dur comme fer!

Votre geste quotidien écolo ?
Le tri des déchets (évidemment) et des vêtements, pour recycler. C’est le minimum mais c’est une bonne façon, très concrète,  de sensibiliser les enfants sur le sujet de l’écologie.
La consommation de fruits et légumes soit produits localement soit bio.
Le passage autant que possible au bio et au naturel pour la beauté.
Yasmine qui conduit beaucoup à Casa, est train de passer à l’hybride.
Et pour la mode, on achète autant que possible de belles pièces qui vont durer, ou des choses plus du quotidien en vide-dressing.

Une marque éthique coup de coeur ?
La Petite Papeterie française qu’on a découverte récemment, on adore leurs produits !! On partage les mêmes valeurs, et la même vision.
Une marque française de papeterie qui fait de beaux produits, fonctionnels, respectueux de l’environnement et de la société.

en mode vadrouille

Un voyage qui vous a marquées particulièrement?
Thailande été 2004
Yasmine et moi on part souvent en vacances ensemble. Cet été là on s’est rejoint sur une ile dans le sud de la Thailande, et puis alors que ce n‘était pas vraiment prévu, Sofia nous a rejoint avec son mari…Sur le coup on s’est juste dit que c’était un voyage fou (on a découvert des paysages magnifiques, rencontré des gens hyper friendly, on a fait la fête…)
Aujourd’hui avec le recul, on se dit que c’était un voyage initiatique car à cette époque là, Rive Droite n’était pas un sujet du tout !!

Dans votre valise il y a… ?
Jean, baskets, sandales, combi-pantalons. Et bien sûr des pochettes Barbette dans lesquelles on range nos sous-vêtements et qu’on ressort pour aller au resto ! Parfois on y retrouve des jouets aussi…

Un bon roman à emporter ?
Tout dépend de la destination. Personnellement, j’aime emporter un roman qui me plonge dans l’environnement du pays. Par ex, il y a quelques années, j’ai fait un voyage en Californie, j’ai emporté avec moi les Chroniques de SF  de A. Maupin, et LA Story de James Frey, ca décuple l’émotion ressentie à la lecture je trouve.
Sinon, un bon thriller, toujours efficace l’été pour s’évader ! Ca fait partie du rituel de vacances !!! L’année dernière c’était La fille du Train pour moi. Hâte de voir les sorties du printemps en la matière.

Votre prochaine destination de vacances ?
On est dessus mais on ne s’est pas encore décidé. Ce qui va guider nos choix c’est le lieu qui permettra de déconnecter le plus. Dur quand on lance sa marque de lever ses yeux de son téléphone…

Plutôt mer ou montagne ?
On est plutôt mer toutes les 3 (question d’habitude familiale pour chacune : entre les vacances au bord de l’océan à Casablanca pour Yasmine et Sofia, et les criques de Méditerranée pour moi) mais j’avoue que rien de tel que la montagne, sous la neige, pour déconnecter complètement et rapidement !

Ville ou nature?
Les 2 ! Pourquoi choisir ? Ca dépend des moments de l’année, du mood, des envies….

rivedroite16rivedroite14rivedroite22rivedroite21rivedroite15rivedroite18