Un nouveau créateur à découvrir,
une jolie adresse à partager,
une destination à tester
et plein d’autres choses encore.

Abonnez-vous à la newsletter French Mômes
pour recevoir toute notre actualité.

Aigle

Véritable adepte de la botte en caoutchouc, je n’imagine pas sortir un jour de pluie sans les Miss Juliette,
mes si jolies bottes Aigle à talons.

160 ans d’histoire, un produit iconique, un savoir-faire unique et exceptionnel, des collections intemporelles.
un parfum d’enfance, de chouettes collaborations et surtout un savant mélange de mode et de technicité…
C’est un peu pour toutes ces raisons qu’Aigle fait partie des marques françaises que j’affectionne tout particulièrement.

Alors, lorsque j’ai eu la chance d’être invitée à visiter les ateliers de Châtellerault, où sont encore fabriquées
la majorité des bottes, je n’ai pas caché ma joie.

frenchmomes_aigle24

Différents types de bottes sont confectionnés dans cette usine :
Les bottes à l’usage des professionnels, comme les agriculteurs par exemple, les bottes pour la chasse, la pêche et le jardinage et les fameuses bottes mode dont vous pouvez apercevoir ici quelques modèles de la collection Automne-Hiver 2015-16

frenchmomes_aigle21

C’est sur une ancienne base militaire de plus de 30 hectares que près de 4 000 bottes par jour, 800 000 à l’année,
sont confectionnées à la main par 200 maîtres caoutchoutiers.

En débutant cette visite, j’étais très loin d’imaginer l’importance et l’omniprésence du geste artisanal
dans le process de fabrication des bottes. C’est sans aucun doute ce qui m’a le plus marqué.

60 étapes manuelles sont ainsi nécessaires pour monter une botte, et il faut 2 ans pour pouvoir maîtriser cette fabrication minutieuse. De la préparation du mélange aux tests d’étanchéité (100% des bottes sont contrôlées à la main),
en passant par le découpage et l’assemblage, plus de 15 artisans différents peuvent intervenir sur le produit.

Tout commence avec la matière première, majoritairement le caoutchouc naturel.
D’ailleurs, saviez vous qu’il faut en moyenne 1,2 kg de caoutchouc pour réaliser une botte ?

Il faut d’abord préparer le mélange : du caoutchouc naturel pour la souplesse, du caoutchouc synthétique pour la rigidité,
du kaolin, des colorants et des composants que l’on va adapter en fonction de l’usage de la botte (résistance à l’eau
pour une botte nautique, au lisier pour l’agriculture, aux ronces et aux barbelés pour la chasse..)

Une fois que le mélange est lisse, la soixantaine d’étapes nécessaires pour mener à la botte finale peut débuter.
L’une des plus emblématiques et des plus importantes est sans doute la vulcanisation.
Sans cette épate vos bottes seraient toutes molles et vous ne pourriez pas les porter.
Un peu comme pour la cuisson d’un gâteau, les bottes sont passées dans un four à haute température qui va les figer
dans leur forme définitive, imperméables mais souples.

Dernière précision et non des moindres, tout au long de son process de fabrication, Aigle s’engage à respecter une démarche responsable et citoyenne.  85% des chutes de caoutchouc (avant vulcanisation) sont ainsi récupérées et recyclées.

Maintenant que vous savez tout ou presque, il ne reste plus qu’à choisir le modèle sur lequel vous allez craquer !

frenchmomes_aigle1Crédit photo : Vivianne OZ
frenchmomes_aigle2frenchmomes_aigle23frenchmomes_aigle4frenchmomes_aigle6 frenchmomes_aigle7frenchmomes_aigle12frenchmomes_aigle13frenchmomes_aigle14frenchmomes_aigle9 frenchmomes_aigle10frenchmomes_aigle16 frenchmomes_aigle17

EnregistrerEnregistrer