Un nouveau créateur à découvrir,
une jolie adresse à partager,
une destination à tester
et plein d’autres choses encore.

Abonnez-vous à la newsletter French Mômes
pour recevoir toute notre actualité.

Loulou Marmot

Les initiatives positives font rarement la Une. On leur préfère souvent les tristes nouvelles.
Lorsque je me suis lancée dans l’aventure French Mômes, j’ai eu envie de prendre le contre-pied de cette morosité
pour partager avec vous de jolies histoires.
Celle de l’usine Moulin-Neuf Textiles et de sa toute jeune marque Loulou Marmot en est une.

Bonnetier à Saint Antoine de Cumond depuis 1948,  Moulin-Neuf Textiles emploie dans les années 80,
jusqu’à 200 ouvriers dans ses ateliers.
En 2010, ils ne sont plus que deux et l’entreprise est au bord du dépôt de bilan.

C’est là qu’intervient Franck Sordat, l’actuel dirigeant de l’entreprise.
Désireux d’investir dans l’économie locale, l’homme a un véritable coup de coeur pour la petite bonneterie
et décide de la racheter. Grâce à la qualité de son unité de production, le savoir-faire précieux de ses anciens ouvriers
et la confection à façon pour d’autres marques dont l’emblématique Slip français, l’entreprise remonte la pente peu et peu
et renoue avec la croissance.

Aujourd’hui elle emploie une dizaine de personnes, produit pour la France et l’export, le Japon notamment,
et vient de lancer une nouvelle marque pour enfants Loulou Marmot.

Une collection de pyjamas et de sous-vêtements de haute qualité entièrement tricotée et confectionnée
dans les ateliers périgourdins. Un style rétro chic affirmé, des authentiques qui jouent la rayure en bleu, blanc, rouge,
du blanc intemporel et des ensembles couleurs bonbons, le tout en pur coton.

Notre coup de coeur : l’ensemble Caroline, allié idéal des nuits douces et des petits matins d’été.
Little French Mômes ne quitte plus le sien !

Pour en savoir plus sur la jolie aventure humaine de Loulou Marmot, découvrez vite l’interview de Franck Sordat,
dirigeant de Moulin-Neuf Textiles.

louloumarmot9

en mode création

Racontez-nous qui vous êtes et quel est votre parcours en quelques mots ?
Je suis Franck Sordat, je dirige l’entreprise Moulin-Neuf Textiles que j’ai reprise il y a 6 ans en 2010.
J’avais des compétences en informatique, en  musique et en philosophie, mais pas en textile !
De plus je suivais assez peu la mode. Mais, en entrant dans l’atelier de tricotage, en voyant toutes ces machines, si précises,
si ingénieuses, j’ai eu un véritable coup de cœur pour cette usine.

Comment est née Loulou Marmot et depuis combien de temps la marque existe ?
Quand je suis arrivé il y a 6 ans, l’entreprise commercialisait les mêmes modèles depuis 1948 : marcels, slips à poche,  caleçons longs… Et la clientèle était encore plus âgée que les modèles qu’elle achetait : moyenne d’âge 75 ans, on en perdait 10%
tous les ans ! Il était donc urgent de renouveler l’offre et de rajeunir la clientèle.
On a donc cherché à se développer dans deux directions : d’une part la confection à façon, en fabricant pour d’autres marques, et notamment pour le Slip français, qui a démarré en même temps que nous, et d’autre part en créant nos propres marques, dont Loulou Marmot, qui est née un peu par hasard, à la suite d’une rencontre avec Pascale Sublet, la styliste de la collection.  La marque n’est commercialisée que depuis quelques mois seulement mais il aura fallu presque deux ans pour la lancer !

Le style Loulou Marmot en quelques mots ?
Rétro chic, haut de gamme. Un « Petit bateau Plus »

Qui a dessiné cette première collection ?
Nous avons eu la chance de travailler avec Pascale Sublet, styliste réputée dans l’univers de la mode enfant.

Quel est votre modèle préféré dans la collection ?
J’aime beaucoup l’ensemble Corentine, ses finitions en dentelle et ses couleurs.
Il est très représentatif de Loulou Marmot car résolument vintage.
Les ensembles rayés garçons et les illustrations qui revisitent la ruralité française (2 CV, tracteur, pomme, coq… ) me plaisent également, parce qu’ils expriment bien l’histoire et la culture de l’entreprise, implantée au cœur de la France profonde,
en pleine campagne périgourdine.

Qu’est ce qui vous plaît le plus au quotidien dans votre rôle d’entrepreneur ?
Le challenge, relever ce défi très diffcile de la production textile en France, et partager cette aventure humaine avec ceux
qui se battent avec moi pour y parvenir.

en mode frenchy

Pourquoi avoir choisi de faire fabriquer en France ?
Nous avions l’outil industriel et les compétences sur la place, et en plus la volonté collective de redresser l’entreprise
et de prouver qu’il était encore possible de fabriquer du textile en France.
A partir de là, on ne s’est plus posé de questions : on a foncé.

Quels sont les avantages et les inconvénients du Made in France ?
Les avantages sont le savoir-faire, la qualité, une communication facilitée.
L’inconvénient majeur est la coût de la main d’oeuvre, bien sûr.

Consommez-vous Made in France ?
Comme je ne suis pas un grand consommateur, c’est surtout pour l’alimentation que je consomme français :
j’achète presque tout chez les petits producteurs locaux.

Est-ce un argument important pour vos clients ?
Bien-sûr ! Nous vendons beaucoup à l’export et notamment au Japon où le Made in France est très attractif.
Nous imprimons la mention « confectionné en France à St Antoine de Cumond » sur nos produits et il y a aussi un petit drapeau tricolore sur nos étiquettes.
Mais cela n’est qu’un plus, car le plus important reste le style et la qualité, et d’autant plus que les japonais se font
une très haute idée du Made in France.

louloumarmot13louloumarmot14louloumarmot15louloumarmot17 louloumarmot2louloumarmot11louloumarmot8louloumarmot16 louloumarmot12 louloumarmot10 louloumarmot1 louloumarmot4louloumarmot3louloumarmot5louloumarmot6louloumarmot7