Un nouveau créateur à découvrir,
une jolie adresse à partager,
une destination à tester
et plein d’autres choses encore.

Abonnez-vous à la newsletter French Mômes
pour recevoir toute notre actualité.

Lundi Mardi, l’interview

Rencontre avec Sophie Tuarou, créatrice de Lundi Mardi
Des vêtements chics et intemporels !

frenchmomes-lundimardi10

En mode création

Comment est née Lundi Mardi ?
A la génèse du projet, j’étais institutrice les jeudis et vendredis.
Les lundis et mardis étaient consacrés à la création de vêtements pour mes filles d’abord, puis celles de mes amies,
les enfants du quartier. En 2012 j’ai sauté le pas ; ma couture à temps partiel est devenue une entreprise à temps complet
(et souvent plus !) et une marque : Lundi Mardi évidemment !

Deux mots pour qualifier le style Lundi Mardi ?
« Intemporel revisité » ni mode, ni classique !
Des pièces mix and match, faciles à combiner, qui ne suivent pas une logique de silhouette.
La cliente Lundi Mardi créé son style, n’hésite pas à mixer des produits de diffusion et des articles plus “créateur”.
Cela me plait de solliciter sa part de créativité. Que chacune s’approprie le vêtement différemment.

Quelle est ta pièce préférée dans la collection de cet hiver ?
J’ai un faible pour le manteau « Jeanne » ma 1ere création de manteau ; je l’avais conçu pour ma fille ainée lorsqu’elle avait
8 ans ; elle vient de fêter ses 14 ans. Au delà du sentimentalisme, le modèle Jeanne est très emblématique de l’esprit
Lundi Mardi ; six ans après sa 1ère ébauche, ce modèle reste toujours actuel.
L’intemporalité est une valeur refuge dans une époque trop frénétique à mon goût : obsolescence organisée, surproduction, gabegie de biens avec les irréversibles conséquences pour notre planète, celle dont hériteront nos enfants justement.
Vive et re-vive le vêtement que l’on transmet ; y compris à la génération suivante, quel inestimable cadeau
que celui de découvrir dans une belle boîte le manteau que Maman portait fillette ! Le tout jetable m’angoisse.
Je ne suis pas la seule je pense. Cela explique en partie l’engouement pour le vintage, le recyclé, le revival !

Des projets ?
Plusieurs ! D’abord un repositionnement de la marque sur notre spécificité : les pièces à manche (manteaux et vestes) ;
très prochainement, le lancement d’une ligne d’accessoires de puériculture ! Nos clientes souhaitent faire découvrir la marque Lundi Mardi à travers le cadeau de naissance.

En mode frenchy

Pourquoi avoir choisi de faire fabriquer en France ?
Nous utilisons des matières nobles (laine, Liberty, tissus japonais) ; dans la lignée, nous sommes attachées au soin apporté
à la fabrication. La proximité garantit une réactivité, un contrôle qualité simplifié, cela nous rassure. Nous entretenons des liens privilégiés avec nos façonniers (parisiens pour la plupart) ; ils connaissent nos articles et partagent notre exigence de qualité. Mais le défi majeur reste le coût de fabrication.

Est-ce un argument important pour ta clientèle ?
A travers nos créations, les clientes Lundi Mardi recherchent « le petit plus » : un design exclusif, des articles qualitatifs.
Ce sont des consommatrices averties, connaissant les matières. Parmi elles, une frange plus minoritaire s’intéresse
à la provenance et aux conditions de fabrication des articles. Au-delà d’un label, le primordial pour nous est de garantir
à notre clientèle une production éthique.

Consommes-tu Made in France ?
J’ai quelques réflexes que je transmets à mes filles ; pour l’alimentation, je privilégie les produits de saison.
Pour le reste, j’essaye de consommer local chaque fois que je le peux. Si un article me plait et qu’il est « Made in France »
c’est la cerise sur le gâteau, je suis aux anges !

Une marque Made in France à nous faire découvrir ?
Je vous invite à découvrir le très joli travail de Kat’s, céramiste à Paris ; j’adore la délicatesse de son univers.

En mode Paris

Paris c’est…
A deux lettres près, c’est le paradis comme disait… ? Jules Renard il me semble.

Un coin secret à nous dévoiler ?
Le toit-terrasse de l’immeuble qui abrite nos bureaux, une respiration, une vraie quiétude : magique !

Ton quartier préféré ?
J’aime tout Paris de Montmartre à Montparnasse.

En mode girly

Ta couleur préférée ?
Le noir en hiver ; le blanc en été.

Talons ou ballerines ?
Je n’aime les ballerines que sur Inès de la Fressange !
A plat je suis addict des Zizi, si talons des Salomés, mes deux modèles fétiches.
Je ne me lasse pas de ces intemporels et les renouvelle indéfiniment.

Un produit fétiche ?
L’huile démaquillante de Shu Uemura, mon moment de détente assuré ; c’est le seul produit cosmétique auquel je suis fidèle depuis des années.

Ton créateur préféré ?
L’ultra-parisienne Jeanne Lanvin qui, on ne le sait pas toujours, sous l’impulsion de son inspiratrice, sa fille Marguerite,
a commencé sa carrière en concevant une collection pour enfants. Processus d’identification vous pensez ?
Sinon plus actuelles, j’affectionne la sobriété des lignes des marques Iro, Joseph et de la maison Carven (merveilleusement réssuscitée par Guillaume Henry) ; des intemporels que je garde longtemps, range et ressort avec infiniment de plaisir.
J’ai dans mon dressing une quinzaine de manteaux et trenchs ; c’est une pièce que j’adore. Chic, facile en toutes circonstances même avec un jean et une paire de baskets. Je réserve la doudoune aux grands froids, heureusement pas si fréquents à Paris ! Car la doudoune, ça n’est pas moi, juste un vêtement de raison. Je préfère acheter peu mais de belles pièces que je garde.
Je m’attache à mes vêtements, ils sont une partie de moi. Je me découvre bien sentimentale à travers cette itw (rires)

Retrouvez la sélection Lundi Mardi sur French Mômes

frenchmomes-lundimardi16  frenchmomes-lundimardi14 frenchmomes-lundimardi7frenchmomes-lundimardi12 frenchmomes-lundimardi11    frenchmomes-lundimardi15frenchmomes-lundimardi6   frenchmomes-lundimardi2