Un nouveau créateur à découvrir,
une jolie adresse à partager,
une destination à tester
et plein d’autres choses encore.

Abonnez-vous à la newsletter French Mômes
pour recevoir toute notre actualité.

Wanted Gina

J’ai découvert récemment une jeune marque de vêtements de créateurs pour laquelle j’ai eu un vrai coup de coeur :
Wanted Gina

Un nom complètement anglo-saxon pour une marque 100% française «du premier coup de crayon à la pose des étiquettes ».

Dans l’univers de Wanted Gina les influences artistiques sont très présentes, la photo en particulier.
Les collections sont mises en image et les vêtements mis en scène avec beaucoup de soin.
Une esthétique très travaillée, à la personnalité affirmée.

Pour cet été, beaucoup de pastels, des tons clairs, des roses.
De la douceur certes mais sans mièvrerie car les coupes sont simples et structurées, les détails graphiques.
Une collection fortement inspirée de l’architecture.

Cette collection vous pourrez si vous le souhaitez l’essayer en privé en prenant rendez vous avec la créatrice
dans son atelier du 20ème arrondissement. Un dimension humaine que nous apprécions particulièrement chez French Mômes. Un vrai plus !

Merci à Clarisse Mizrahi, la créatrice de Wanted Gina, d’avoir répondu à nos questions.

frenchmomes-wantedgina11

En mode création

Comment est née Wanted Gina ?
Depuis toute petite, j’aime coudre et dessiner. J’ai eu ma première machine à coudre à 10 ans et à l’adolescence
je confectionnais souvent mes propres vêtements. Mais c’est seulement à 28 ans après des études de droit et d’histoire de l’art, que j’ai décidé de revenir à mes premières amours. Je me suis enfermée pendant un an à coudre, dessiner et faire des patrons
et en septembre 2013 Wanted Gina était né.

D’où vient ce nom ?
On me demande souvent : « Mais qui est Gina ? »
Comme les comédiens qui ont besoin d’imaginer l’histoire et le passé d’un personnage pour jouer un rôle, je me suis inventée une Gina et pour chaque nouvelle collection, j’essaie d’imaginer son histoire et ses goûts du moment.
J’aime bien jouer avec le côté un peu énigmatique de ce prénom.

3 mots pour décrire votre marque ?
Portable, un brin décalé, abordable,

Où trouvez vous l’inspiration ?
Je suis ouverte à toutes sources d’inspiration !
Une exposition comme pour la collection printemps / été 2015, dont le point de départ a été l’exposition Bill Viola présentée
cet été au Grand Palais et ses vidéos d’immersion aquatique. Pour la collection suivante, j’ai recherché des photos punks,
des clichés d’émeutes, de visages qui se tordent. J’ai écouté les Kills en boucle et regardé des images des films de Xavier Dolan pour partir dans une esthétique plus rock et contrastée.

Votre création signature ?
Un teddy paillette. J’aime bien son mélange décontracté et plus habillé pour sortir

Quels sont vos petits + ?
J’essaie d’être proche de mes clientes, les faire venir à l’atelier, les rencontrer, me souvenir d’elles…
le plus possible en tout cas. Lorsqu’elles viennent à l’atelier, je propose aussi un petit service de retouche si nécessaire.

Des projets ?
Concrètement, des perspectives sérieuses se dessinent pour que Wanted Gina commence à s’exporter à l’étranger dès l’été prochain. Il me tient à cœur aussi de développer une ligne pour hommes, mais cela prendra encore un peu de temps.
Et si je me permets de rêver un peu plus, j’aimerai associer des artistes à mon travail. À tous niveaux, des graphistes ou artistes visuels pour la création de motifs, plasticiens pour la construction de décors photos et renforcer les liens entre la photo
de mode et la création des collections.

En mode frenchy

La France c’est…
Le pays où j’ai grandi loin de mes origines, ma mère est sud américaine, mon père est moitié grec.

Pourquoi avoir choisi de faire fabriquer en France ?
Je n’ai pas choisi le Made in France comme créneau, je n’ai jamais non plus envisagé de faire faire à l’autre bout du monde,
mais les choses se sont faites d’elles-mêmes de cette manière-là et maintenant j’y tiens en effet !

Quels sont les avantages et les inconvénients du Made in France ?
C’est important pour moi, car j’ai pu nouer des relations de confiance avec mes différents interlocuteurs : j’ai un contact direct, régulier, quasi amical avec chacun d’entre eux. Ensuite, parce que je peux suivre au jour le jour leur travail, contrôler la qualité de la production et donc, proposer un produit dont je connais chaque finition. Le tout sans délai interminable.

Est ce un argument important pour votre clientèle ?
Je pense que le client attend en premier lieu un produit de qualité qu’il soit fait en France ou non.
Leurs premières questions concernent souvent la qualité du tissu, la résistance au lavage, la technique d’impression.
Ensuite, une partie d’entre eux plus réduite s’intéresse aux conditions de production, à la provenance, mais, « Made in France » ne veut pas non plus dire économiquement responsable ! Je dirais donc qu’au-delà du label, l’important est la qualité du produit et notre éthique personnelle.

Une marque Made in France à nous faire découvrir ?
Helmut, marque de bijoux en plexi

Une icône française pour représenter Wanted Gina?
Charlotte Gainsbourg. Je la trouve très « double », un peu comme j’essaie de faire avec Wanted Gina.
A la fois, élégante et décontractée, simple et stylée, douce et rock’n roll.

Votre créateur français préféré ?
Christine Phung

En mode girly

Votre couleur préférée ?
Franchement, ça change tous les jours.

Talons ou ballerines ?
Talons

Dans votre dressing il y a…
P
as trop de vêtements, je n’ai pas trop le temps de faire les boutiques.

Un produit fétiche ?
Une veste droite oversize noir ou bleu marine. Contrairement à mes vêtements, je mets beaucoup de basiques.

Votre dernier achat ?
Une robe rouge

Votre couleur de vernis ?
Rouge

La mode c’est…
Ce qui m’enthousiasme au quotidien

frenchmomes-wantedgina1 frenchmomes-wantedgina2 frenchmomes-wantedgina3 frenchmomes-wantedgina4 frenchmomes-wantedgina5 frenchmomes-wantedgina9 frenchmomes-wantedgina8 frenchmomes-wantedgina6 frenchmomes-wantedgina15 frenchmomes-wantedgina14